20 août 2012

Portez vos applications mobiles vers tous les systèmes grâce à NeoMAD (Partie 1)

  Une des contraintes du développement d'applications mobiles, est la multitude de systèmes d'exploitation. En fonction de la plateforme, il arrive que l'on soit obligé d'effectuer un développement spécifique pour profiter du langage natif du Smartphone. Pour remédier à cette difficulté, l'entreprise Française NEOMADES a développé une solution intégrée pour traiter la portabilité de vos d'applications sur la majorité des téléphones du marché.

  Au menu, IOS, Android, Bada, Windows phone 7 et RIM OS. La solution NeoMAD permet de gérer la plupart des fonctionnalités grâce à ses bibliothèques intégrées. Nous allons donc tester ce nouveau jouet avec le seul appareil à ma disposition en ce moment: un Smartphone sous Android.


Découvrir l'outil NeoMAD

  L'orientation donnée à NeoMAD permet de faire son développement sans tenir compte des contraintes de portabilité. Mais avant toutes choses, il faut bien lire la documentation livrée avec l'installateur fourni et s'assurer de disposer d'une version Windows ou Mac OS à proximité. Mais rassurez-vous Linuxiens, une version du logiciel existe sous la forme d'un plugin pour l'IDE Eclipse. Sans l'avoir testé sous mon installation Ubuntu, je pense qu'il sera peut-être possible via la version Eclipse de profiter pleinement des fonctionnalités de NeoMAD.


  Cependant, pour tous les systèmes d'exploitation, vous devrez installer la version 1.6 du Kit de Développement Java, ceci uniquement en version 32bits. La version 64 bits n’étant pas supportée.
Pour le test, ayant l'habitude d'utiliser Eclipse pour les développements Android, j'ai choisi de tester la version sous forme de plugin.

Configurer Eclipse pour NeoMAD

  Pour les habitués de l'IDE l'ajout de Plugin est la procédure la plus aisée à effectuer. Il suffit de suivre les étapes suivantes après avoir lancé Eclipse:
  • Help -> Install New Software
  • Coller l'URL suivante http://www.neomades.com/UpdateSite
  • Cliquer sur "Add"
  • Rajouter un nom à la source par exemple "NeoMAD"
  • Suivre les instructions en cliquant sur "Next"
Vous pouvez vous référer aux captures d'écrans du billet expliquant comment installer le SDK Android .

Installation de NeoMAD

  Sous Windows, l'installation se fait assez simplement à l'aide de l’exécutable fourni. Il suffit de faire un double-clic sur celui-ci et de suivre les instructions. (Suivant-> suivant ->suivant ->encore suivant...).


Configuration de NeoMAD pour Android 

  Avant se lancer dans une première application multiplateforme, il faudra mettre les mains dans le cambouis et effectuer une configuration de base. L'avantage cette solution est que la configuration se fait en quelques lignes, qui consistent à indiquer dans un fichier texte les chemins vers tous les SDK des systèmes d'exploitation. Ce fichier de configuration se trouve dans le dossier d'installation et se nomme neomad.properties.


Pour un développement de base pour Android, il suffit de rajouter la ligne suivante: ANDROIDPATH= [chemin complet vers le SDK Android]. C'est tout, rien de bien compliqué en fait.
L'opération sera à répéter pour tous les autres kits de développement nécessaire. Pour plus d'informations, consulter la documentation fournie avec la version d'évaluation.
Ensuite il ne vous reste plus qu'à créer un projet NeoMAD sous Eclipse.

Avantages d’une solution intégrée pour traiter la portabilité de vos d'applications

  La simplicité de configuration de NeoMAD témoigne de la flexibilité de la solution. Son avantage est donc de permettre aux développeurs d’applications mobiles de se concentrer sur leur code, plutôt que de réfléchir à l'élimination de fonctionnalités dans le but de faciliter la portabilité. L’outil de NeoMAD s'occupera de faire la conversion dans le langage correspondant pour les autres systèmes.

  Dans la seconde partie de l'article sur NeoMAD, Nous allons effectuer la création effective d'un projet et faire notre fameux "hello world". En attendant, n'hésitez pas à faire une demande d'évaluation pour tester par vous-même les possibilités de l'outil.